Paris

VITRINE DES COMMERÇANTS

Springsioux - Concept Storemixte, Paris 3
19, rue Charlot
01 83 06 02 10
1,99€/appel. Ce numéro valable 5 minutes n'est pas le numéro du destinataire mais le numéro d'un service permettant la mise en relation avec celui-ci. Ce service est édité par le site tendanceparis.com. Pourquoi ce numéro ?
Springsioux - Concept Storemixte, Paris 3
Springsioux - Concept Storemixte, Paris 3
Springsioux - Concept Storemixte, Paris 3
Springsioux - Concept Storemixte, Paris 3
Springsioux - Concept Storemixte, Paris 3


Springsioux, Paris 3ème : prêt-à-porter masculin et féminin, Sélection pointue de créateurs et marques exclusives - 19, rue Charlot, Paris 3ème arrondissement (Quartier du Marais) Marques et créateurs proposés : Alfred Kerbs (optique), A New Cross, Barbara I Gongini, Blood Concept (parfum), David Road, DSTM (lingerie), Esther Perbandt, Hannibal, House of Malakai, Majesty Black, Nostra Santissima, Pangolin, Parts of 4, Preach, Sons of Sioux, Springsioux, The Last Conspiracy, Thom Krom, TNBP, Zam Barrett ...

En marge des autres concept-stores de la Capitale, Springsioux est avant tout une tribu née en 2010 autour d'une passion commune des deux fondateurs : la culture amérindienne et le rock. De ce mariage détonnant entre tradition et modernité est né un élégant concept store de 120m2, au coeur du Marais. Dans cet écrin accueillant sont réunis, autour des collections de la marque, une diversité de signtaures de la mode la plus ténébreusement créative de vêtements en accessoires de mode. Le style Springsioux ? Un mélange racé entre élégance minimaliste et esprit rock 90's. Matières nobles (cuir, cachemire, laine Mérinos, soie) et coupes structurées composent un vestiaire élégant et ténébreux. En marge des autres concept stores de la capitale, Springsioux ringardise les codes parisiens de la mode en sélectionnant des designers internationaux (Berlin, Londres, Budapest, New York, Moscou...) encore absents à Paris et des collaborations exclusives telles que Hannibal, TNBP, Preach, Dont Shoot The Messengers, House of Vice...). Et cela se sent, tant Springsioux a son identité propre. Sur les deux étages de la boutique, bougies de la ville de Salem, parfums (Blood Concept), bijoux, livres sur le tatouage, vinyles de new wave et rock indé, alcools rares (absinthe, bourbon...) se mélangent, dans une atmosphère authentique faite de mobilier chiné et de décorations années 30. Dans cette atmosphère inquiétante mais jamais ridicule, un choix est assumé et porté vers de jeunes talents méconnus en France. Anna Izorchka, Black Chapel, Jack le Black, Mateu-s, Quentin Veron, SoPopular ou Tuesday Night Band Practice, sont autant de designers qui hantent les rayons théâtralisés de la boutique Springsioux. Nous nous retrouvons dans un antre mode au sein de laquelle l'avant-gardisme maîtrisé n'est jamais pédant. Le vice commercial passe au second plan pour mettre en avant la création, la recherche formelle et l'amour des belles pièces qui pareront les amateurs d'une mode pointue et non conformiste.

Plus qu'un concept store, Sprinsioux est un lieu d'art de vivre où nous trouvons la jeune création qui explose mais aussi du vintage avec des pièces rares de maisons telles que Chanel, Hermès, Louis Vuitton ou Dior. Des pièces d'exception disposés sur les étagères ou dans ce sublime écrin chiné aux puces qui nous transportent dans le passé.

Vous l'aurez compris, Springsioux n'est pas une boutique comme les autres, elle s'appréhende comme un rite initiatique que "l'on aime ou déteste", comme le souligne Pierre-Antoine de Myttenaere. Que vous soyez ou non attirées par cette culture par la culture rock et dark, vous ne pourrez rester insensibles aux créations présentes. Sprinsioux prend le risque de vous surprendre avec des créations faites comme des défis. Inutile d'être initié pour entrer chez Sprinsioux, la volonté de Pierre-Antoine de Myttenaere et Alisa Gusakova n'est pas d'être hype ni même élitistes mais simplement d'offrir à ses visiteurs un lieu d'échange où la mode est une expression artistique qui se partage. D'ailleurs qu'on ne s'y trompe pas, les pièces choisies sont l'oeuvre d'une réflexion des auteurs de Sprinsioux qui est basée sur une culture underground où le tatouage a ses lettres de noblesse, où la musique n'est pas un accessoire et dans laquelle la mode ne se consomme pas. On apprécie notamment les créations éponymes Sprinsioux avec ses t-shirts aux motifs empruntés à la culture métal et rock mais aussi ses bijoux aux détails en cuir ou en argent qui ne laisse pas de place aux doutes sur leurs influences

Site réalisé par Création de site internet 6nergik